Sans titre

Pour Pâques la Troll-team ne met pas tous ses vieux dans le même panier

154 lecture(s)

Deux rencontres en 5 jours et grand écart pour la Troll-Team qui jouait les 5 et 9 avril les derniers puis les premiers de poule, après un week-end Pascal. Les derniers sont bons, mais ont du mal à briller sous le soleil, alors que les premiers de poule osent, eux dorent.

J09 : après un lundi de packs chargés, où certains célèbrent la mise en bière, et d’autres la pinthe de Pâques, direction Saint-Etienne. On promenait à nouveau certains vétérans de l’équipe (vu qu’il n’y a presque que ça) pour aller jouer à Saint-Etienne. On est 7 à jouer et on fait donc deux voitures pour ne pas mettre tous nos vieux dans le même panier.

Visant encore la tête de poule, la Troll-Team doit assurer et espérer que cette rencontre ne sera pas son chemin de croix, et ramasser un max d’oeufs de Pâques.

Arrivée à la salle à 20h30, échauffement rapide et on commence bien avant 21h pour ne pas se faire sonner les cloches. On lance les matchs. Pour les simples, nos adversaires vont déguster : on en a plein D9 durs.

Laurent, Typhaine et Christophe ne se font pas prier pour caser leurs smashs et ça rentre comme dans du beurre de missel avec 3 victoires en 2 sets.

Pour le SD1 c’est un peu plus difficile pour Corinne qui, douce comme un agneau, et face à une jeune adversaire perd le 1er set 17-21. Menée 10-11 au second elle mets le paquet. On a douté d’un point car il y avait de la friture sur la ligne, mais Corinne termine sur un 21-03 au 3eme set.

4-0 pour le FIB

On lance les doubles. Les hommes sont pressés de jouer, mais pour les calmer on dit aux coqs hôtes “minute”, car la pression monte. Christophe et Eric s’appliquent et remportent le DH. De leur coté, Györgyi et Typhaine ont fort à faire mais n’arrivent pas à conclure dans le double dame. Pas simple, mais comme disait Einstein : même dieux ne joue pas avec DD alors qu’il se brosse Adam.

Pour les mixtes, deux gros matchs :
– une courte défaite pour Guillaume et Györgyi qui passent proche de la victoire en 2 sets mais qui s’inclinent en 3. Leurs adversaires finissent proprement, eux brouillés et l’homme let.
– Corinne et Laurent se lancent dans le match et Laurent lance des vannes “est ce que tu ponds, dis, chérie”. C’est quoi cette méthode de drague? Serait-ce son ancien test-amant? En tous cas, c’est la victoire pour nos jeunes champions de Bretagne vétéran  3!

Signature des autographes et dédicaces des champions le lundi soir sur rdv, pour prendre RdV merci de cliquer sur ce lien :

https://doodle.com/poll/8ss55266437ntds5

Bilan : 6-2. Troll-team, la victoire en ton sein est tienne. Allez les verres, c’est l’heure du pot. A la fin de la J09 la Troll-team est encore en course pour finir dans les 2 premiers de poule!

 

J10 : Gévezé, le leader de poule vient au Cossec. Victoire impérative pour notre équipe si elle veut finir 1ere ou 2ème de poule. Les visiteurs sont pressés de jouer, voire athées, criant « Ni Dieu ni maître, même Guims ».

La feuille de match promet une rencontre disputée. Guillaume est aux photos, Gyorgyi au coaching, Greg encore en vacances.

On lance le SD1, et les deux mixtes :

– Grosse bagarre mais défaite en 3 sets pour Laurie qui couvre moins la surface en fin de match. Il s’en est fallu d’un doigt pour Laurie qui eu l’aire.

– Match tendu pour Béa et Eric pourtant très pieux mais en manque de réussite. Mais plus t’es pieu, plus on t’enfonce et c’est donc une défaite en 2 sets.

– Nouvelle victoire pour Corinne et Laurent, nos jeunes champions de Bretagne vétéran 3 (on vous l’a dit, signature des autographes et dédicaces le lundi soir sur rdv).

La troll-team est menée 1-2

On lance le DH. Quand je joue en cloche, les volants sortent et j’en perds mon lapin… Tu te dis que c’est mort, alors que Mr Jezequel (Jezu) te dit le contraire et te dit d’arrêter les fautes directes sinon tu vas prendre un coup de pied au derrière. Et effectivement, en cette période de Pâques, Jezu “la raie” su citer pour sortir tombeau smash. Christophe et Eric s’appliquent et finalement ça marche, victoire en 3 sets.

2-2

Le SH1 est lancé. Mais pas pour longtemps. On ne fait pas d’omelette sans casser d’oeuf et c’est Laurent qui passe à la casserole. Au menu c’est oeuf mollet : alors qu’il recolle au score, c’est la blessure : petite déchirure, et c’est le forfait sans la remontée mec a niqué son mollet.

2-3, la tension monte

Viennent ensuite 3 matchs très très serrés aussi :

SH2 : Christophe perd 21-19 au 2nd set en sortant beaucoup de volants et en oubliant ce qu’il a dit auparavant, Aie!.

SD2 : Corinne arrache un 3ème set… qu’elle perd 22-20, Aie!, Aie!

DD : Béa et Typh passent à 2 points du 1er set à 19-21, gagnent le 2nd 21-16 et perdent le 3ème, Aie!, Aie!, Aie!

On s’est fait chiqué et de façon chic, chiqué chiqué chic , Aie!, Aie!, Aie!

La victoire n’est pas passée loin, mais pour quelques petits points d’écart, la note finale est salée avec une victoire 6-2 d’une belle et sympathique équipe gévezéenne. C’est la faute du capitaine Greg qui est en vacances pendant ce temps là.

 

Quand on pense que si on n’avait pas perdu les 6 matchs on aurait gagné 8-0!

 

Mathématiquement ce sera compliqué de jouer la seconde place à présent car les copains de Pacé ont la porte grande ouverte. Et puis niveau mathématique il y a d’autres histoires, certains n’ayant pas intégré les valeurs du sport et d’autres ayant un peu trop dérivé au contraire. Mais si on se fait martyrisé on ne se laisse pas faire, car c’est bien connu : Martyr, c’est pourrir un peu (les autres). Et vive le sport!

 

Photo souvenir pour Laurent…

avec le soutien de notre partenaire Unimutuelles

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.